thérapie cognitive et comportementale (tcc)

psychothérapeute TCC nice

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) correspondent à l’application clinique de la psychologie scientifique. Les modèles et méthodes en TCC évoluent donc en fonction de l’avancée des connaissances. Ainsi, les praticiens formés aux TCC parlent souvent de trois vagues conceptuelles dans les TCC. Loin de se contredire, ces courants de pensées s’additionnent pour construire une vision plus juste et complète de la nature de l’être humain et des principes efficaces pour accompagner le changement en psychothérapie.

La première vague est dite comportementale : basée sur les lois de l’apprentissage (travaux de I. Pavlov, B.F. Skinner, A. Bandura entre autres), ces premières thérapies mettent l’accent sur la modification des comportements observables comme critère d’évaluation de l’efficacité de la prise en charge.

La vague cognitive (basée sur les travaux de A. Ellis et A. Beck notamment) fait référence à l’étude du traitement de l’information : elle va s’intéresser aux représentations que nous nous faisons de notre environnement, autrement dit à nos processus de pensée, conscients et inconscients, qui filtrent et organisent notre façon de voir le monde et de nous voir nous-même. En prenant conscience de nos filtres, nous pouvons formuler des pensées alternatives nous permettant de réagir plus efficacement à une situation difficile.

Enfin, la troisième vague, parfois désignée sous le nom de vague émotionnelle, propose une nouvelle manière d’appréhender nos expériences intérieures par l’observation et l’acceptation. Son objectif va plus loin que la simple réduction des difficultés psychologiques : elle vise à accompagner les individus vers une vie plus consciente, plus riche et donc plus épanouie, grâce au développement de compétences psychologiques durables. De cette troisième vague sont issues la thérapie d’acceptation et d’engagement, mais aussi les thérapies de pleine conscience (MBSR et MBCT), la thérapie comportementale dialectique, la thérapie basée sur l’analyse fonctionnelle, etc.

Thérapie cognitive et comportementale Nice


Les problématiques psychologiques sont donc compréhensibles en TCC par l’interaction entre une situation et les comportements, pensées (cognitions) et émotions qu’elle déclenche. En prenant en compte tous ces éléments, le psychologue et le client co-construisent une compréhension du problème, qui permettra plus tard de mettre en place de nouvelles stratégies comportementales, cognitives et émotionnelles. Cette compréhension du problème se fait à deux : si le psychologue est expert de la psychologie et des difficultés psychologiques, le client est expert de son propre fonctionnement, et personne ne le connait mieux que lui-même.

thérapie comportementale à nice

Les TCC sont des thérapies actives, qui visent la résolution de problèmes et le développement de nouvelles stratégies. Le cabinet du psychologue constitue donc le terrain d’entrainement pour le développement de ces nouvelles compétences, qui serviront tout au long et au-delà de la thérapie. Les TCC visent une autonomisation profonde du client, et cela implique une posture active aussi bien de la part de ce dernier que du psychologue. Le psychologue s’engage à adopter une posture d’écoute active afin de recueillir au mieux les informations dont il a besoin pour proposer des pistes d’amélioration à la situation du client. Il est attendu de ce dernier de faire de son mieux pour pratiquer les exercices proposés, pendant et en dehors des séances. En effet, développer des compétences psychologiques est un apprentissage, et chaque apprentissage requiert du temps et de la pratique. Malgré cela et bien évidemment, un bon psychologue sait s’adapter au rythme de son client, et il ne s’agit pas de forcer la main lorsque ce dernier a du mal à se dévoiler et/ou à se mettre à l’action. Un bon psychologue se soit d’être compréhensif et empathique, mais aussi authentique. Nous prenons alors le temps qu’il faut, sans perdre de vue notre objectif : l’amélioration de la vie du client.

Alliance thérapeutique TCC

efficacité des tcc

Solidement ancrées dans une démarche d’évaluation, les TCC ont montré une efficacité dans la grande majorité des troubles psychologiques. Elles sont considérées comme le traitement de référence dans la littérature scientifique internationale. En France, elles ont mis plus de temps à se développer de par la prédominance du courant psychanalytique qui propose un paradigme différent de celui des TCC sur de nombreux points. En 2004, un rapport de l’INSERM a été publié. Il visait à comparer l’efficacité de trois types de thérapies : les thérapies psychanalytiques, les TCC et les thérapies familiales. Ce rapport a montré que la TCC était la thérapie la plus efficace dans quinze syndromes psychiatriques sur les seize qui avaient été étudiés.

NB : tout au long de ce texte, la personne, homme ou femme, s’engageant dans une démarche de soins est désignée sous le vocable « le client ». J’utilise le masculin pour des raisons de clarté, qu’il soit clair ici que cela n’implique aucun sexisme. Quant à l’utilisation du terme « client » lorsque certains préféreront « patient », je détaille ce point dans la partie Qui-suis-je.