Psychologue, psychothérapeute, psychiatre, psy-X… à Nice

Etat dépressif, anxiété, burnout, manque de confiance, difficultés relationnelles, questionnements existentiels, développement personnel… La liste pourrait être bien plus longue, il ne s’agit ici que de quelques motifs de consultation possibles pour aller voir un professionnel de santé. Engager une démarche de soins psychologiques n’est pas chose facile, d’autant que le choix du professionnel de santé peut nous faire s’arracher des cheveux ! Cet article vise à vous aider dans le choix du professionnel adéquat pour répondre à vos problématiques, que vous soyez à Nice ou ailleurs.

 

La première chose à faire est d’y comprendre quelque chose dans les différents types de « psy » : psychologues, psychiatres, psychothérapeutes, psychopraticiens, coachs… Et ce que cela induit en terme de formation.

 

● « Psychologue » est un titre protégé par l’Etat. Tout psychologue est titulaire d’un bac+5 en psychologie et a réalisé un minimum de 500 heures de stage auprès d’un psychologue expérimenté. Il a suivi une formation généraliste et scientifique en psychologie puis une spécialisation en un ou deux ans.

● « Psychothérapeute » est également un titre protégé, depuis 2010. Ce titre exige la validation d’une formation en psychopathologie clinique. Une partie des psychologues sont également psychothérapeutes, et vice versa.

● « Psychiatre » correspond à une spécialité médicale. Le psychiatre est donc un médecin qui s’est spécialisé en psychiatrie après une formation médicale généraliste. Contrairement au psychologue et au psychothérapeute, il est habilité à prescrire des traitements médicamenteux. En revanche, il n’est pas forcément formé à la psychothérapie (qui est une approche non médicamenteuse).

●  « Thérapeute » contrairement à « psychothérapeute » n’est pas réglementé. Il est donc légal d’en faire usage, quel que soit notre formation.

●  « Psychopraticien » n’est pas réglementé. Ce titre est souvent utilisé par les professionnels de santé qui exerçaient avant 2010 sous le titre de psychothérapeute, mais n’ayant pas pu le conserver depuis que ce dernier est protégé (vous me suivez ?). N’importe qui peut donc utiliser ce titre.

● « Psychanalyste » n’est pas non plus un titre protégé. Le plus souvent, le psychanalyste a suivi une formation rigoureuse assortie d’une analyse personnelle, mais il peut arriver aussi qu’il se soit auto-attribué ce titre (comme c’est le cas pour le « thérapeute », le « psychopraticien » et le « coach »). La psychanalyse est aujourd’hui de plus en plus considérée comme une pseudoscience qui ne respecte pas les standards scientifiques en vigueur. Néanmoins, lorsqu’elle est bien pratiquée, elle peut permettre de développer des capacités d’introspection favorisant une meilleure connaissance de soi.

● « Coach » n’est pas un titre protégé. Ce terme renvoie en général vers une démarche active de résolutions de problèmes, où le coach pose des questions ciblées au coaché pour lui permettre de faire émerger des solutions et de les mettre en action. Attention toutefois, s’il existe des professionnels solidement formés et expérimentés, l’on trouve aussi des personnes formées en un weekend (voire moins) qui utilisent tous types de méthodes n’ayant pas prouvé leur efficacité, voire issues directement de la spiritualité New Age, ce qui comprend des risques d’emprise dans les cas les plus extrêmes.

●  Bien évidemment, il vaut mieux se méfier des autres titres (« psycho-énergéticien », « thérapeute holistique » etc. qui renvoient à des pratiques pseudo-scientifiques n’ayant pas pu prouver leur efficacité).

 

Il est donc préférable de privilégier un psychologue, psychothérapeute ou médecin psychiatre, selon les cas. Cela ne veut pas du tout dire que les autres professionnels ne sont pas compétents, seulement que leur titre n’indique rien sur leur formation. Il est alors conseillé de redoubler de prudence au moment de se renseigner sur leur parcours et leurs spécialités.

Si la démarche active du coaching vous intéresse, sachez aussi qu’on la retrouve de plus en plus chez les psychologues formés à des approches comportementales comme la thérapie/le coaching d’acceptation et d’engagement (ACT/ACC).

 

Mon article suivant vous donnera des clés pour choisir votre psychologue / psychothérapeute en libéral.

 

© Lucas Greff, psychologue et psychothérapeute spécialisé en thérapies cognitives et comportementales (TCC) à Nice.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire